Elle s’appelle Stephanie Hughes et vivait dans le Kentucky à Versailles. En août 2015, elle était âgée de 16 ans. En se rendant un jour à l’école, elle s’est heurtée à un renvoi de l’école. La cause : elle portait une tenue jugée «inappropriée». Sa mère Stacie Dunn fut contactée par les autorités de son lycée à Lexington.

1. La tenue de la discorde.

 

Mais lorsqu’on regarde l’habillement de Stephanie, on peine à croire qu’il pose problème. Elle avait tout à fait l’air d’une adolescente lambda. Sauf que l’école a jugée que sa clavicule était trop apparente.

Voir plus à la page suivante.

Cet article pourrait vous intéresser : Une nouvelle tendance fait le buzz sur la planète web. Allons voir les poils sous les bras des jeunes femmes tout l’été? Pour ou contre?

2. Un code vestimentaire très strict.

 

Il faut rappeler que dans le compté de Woodford (Kentucky), il existe un code vestimentaire très strict dans les lycées visant particulièrement les filles. Toute tenue dévoilant les épaules et la clavicule est bannie. Rien ne doit également être vu au-dessus du genou. S’il y a transgression des règles, des punitions sont possibles.

Voir plus à la page suivante.

3. La riposte de la maman de Stéphanie.

Sur les réseaux sociaux, la maman de Stephanie a tenu à réagir :

J’ai dû aller à l’école car d’après son directeur, ce qu’elle portait ce jour-là sortait du code vestimentaire et était inapproprié pour ce lycée. Quand je suis arrivée, j’ai vu un groupe de lycéennes qui étaient dans le bureau pour avoir également enfreint le code vestimentaire. C’est ridicule… les filles ne peuvent même pas afficher leur clavicule, car cela pourrait distraire les lycéens de sexe masculin. C’est ridicule. Les parents doivent partir de leur travail et les étudiantes ratent des cours importants car elles montrent leur clavicule ! Il faut faire quelque chose pour changer cela ! N’hésitez pas à partager mon post. Il faut faire bouger les choses.

Voir plus à la page suivante.

4. Un renvoi immédiat de l’école.

 

En allant au lycée, Stacie a dû ramener une écharpe à sa fille afin qu’elle se couvre. Mais le principal n’a voulu rien savoir et a affirmé que ce n’est pas suffisant. Stephanie fut renvoyée. Afin de faire évaluer les choses, Stacie a décidé de lancer une pétition sur Facebook. Elle comportait cette question : «Cette tenue de lycéenne est-elle trop révélatrice pour le lycée ?»

Voir plus à la page suivante.

5. Un sondage surréaliste.

 

Et dire que 98% (42 113 personnes) ont répondu négativement à sa demande contre 2% (1 014 personnes) qui ont dit oui. Un constat affligeant d’autant plus qu’on est au XXIeme siècle.

Cet article pourrait vous intéresser : À son école elle a été élue la fille la plus laide. Quelques années plus tard, elle chantait cette magnifique chanson! Qui est-elle?

Source photo : Facebook Stacie.dunn.90